L'Atelier

L'Atelier Lundis Bleus 

Situé au 88 de l’Avenue Léopold-Robert à La Chaux-de-Fonds, Suisse, notre atelier est l’endroit où naissent toutes nos créations.

Que l’on soit clair, à l’exception notable des cadrans en émail, Lundis Bleus n’est pas une manufacture. La fabrication des composants est sous-traitée à des partenaires avec lesquels nous travaillions déjà, pour la plupart, avant la fondation de la marque. Pour certains métiers artisanaux hautement spécialisés comme la gravure main figurative ou la peinture miniature, nous faisons appel à des artisans suisses renommés.

Pour le reste, nous faisons tout nous-mêmes. Johan et Bastien. Ni plus, ni moins. En disant «tout», nous entendons:

« Design, conception 3d, dessins techniques, sélections des fournisseurs, gestion des projets, contrôles esthétiques et techniques des composants, réglage de précision, assemblage, contrôle des produits finis, ventes, expéditions, service client, gestions des affaires, marketing, relations publiques, photographie et bien évidemment... cadrans en émail ! Notre atelier est équipé de toutes les machines, établis, potences, four et outils nécessaires pour créer, assembler, contrôler et réparer nos montres dans des conditions de qualité strictes. »

 

« Lundis Bleus – Soulful watchmaking »


La Chaux-de-Fonds - Notre maison !

Nous avons fait de La Chaux-de-Fonds, l’une des capitales mondiales de l’horlogerie, notre maison. Perchée à 1000m d’altitude, cette ville

ouvrière de presque 39’000 âmes a vu naître quelques célébrités, dont le poète Blaise Cendrars, l’architecte de renommée internationale Le Corbusier ou encore le constructeur automobile Louis-Joseph Chevrolet.

Le gravissime incendie de 1794 détruisit la ville en quasi totalité, mais, à l’instar des cadrans en émail, cette épreuve du feu rendit la cité plus forte. Reconstruite sur la base d’un plan d’aménagement orthogonal, afin d’éviter un futur désastre, la beauté géométrique ainsi qu’une répartition égalitaire de l’espace et de la lumière, indispensable à notre métier, ont contribué à faire du lieu un centre international de l’horlogerie.

En 2009, La Chaux-de-Fonds reçoit l’honneur immense d’être intégrée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette distinction prestigieuse est principalement le fait de son plan d’aménagement orthogonal unique et du lien intrinsèque qu’il entretient avec l’essor de l’industrie horlogerie. On parle ainsi d’un «urbanisme horloger».

Aujourd’hui encore, la ville regorge d’ateliers d’horlogerie, petits et grands, de manufactures, de marques et est le siège du Musée International d’Horlogerie. Fourmillant de spécialistes aux compétences parfois rares, c’est un lieu de rencontre unique entre horlogerie traditionnelle et technologies avancées. Il est pratiquement impossible de trouver ailleurs une si grande concentration de savoirs horlogers.

« Après avoir fait nos armes dans cette ville, c’est avec fierté que nous y avons fondé notre marque. »